Accueil du site > Culture et Expositions > Joachim Patinir ou l’harmonie du monde

Joachim Patinir ou l’harmonie du monde

par Dany | envoyer l'article par mail envoyer par mail Catégorie : Culture et Expositions | consulté 764 fois |

Patinir est un moment de grâce dans l’histoire de la peinture. A regarder cinq siècles plus tard ses paysages,on sent naitre et s’épanouir le sentiment de quelque chose de très précieux,de très lointain : rêve ou souvenir d’un paradis terrestre (André Barret)


- Joachim Patinir ( 1475 1485 ? - 1524) est né à Dinant à une époque où l’on commençait à découvrir la géographie de la terre, où de hardis voyageurs s’aventuraient au delà de la Terre connue, découvrant de jeunes continents ; Patinir voyage avec ses brosses et ses pinceaux,il rêve le monde, fait surgir comme des cascades inversées, des rochers de cristal ; construit comme un rêve d’enfant, des villes d’eau dont les ponts relient des rives de brume. Il voyage dans son imagination et nous livre le ciel, la mer, la terre comme des mirages translucides. Voyageur immobile,il peuple le monde de merveilles, nous offre dans cet éclatement de grottes en spirale, de cavernes secrètes, de roches de nacre finement ourlées,un bleu unique qui n’est pas d’outremer, ni de cobalt ou de prusse, pas un bleu ardoise ou de ceruleum,pas un bleu azur ni un bleu de nuit. C’est le bleu -rêve de Patinir.
- Avant lui, le paysage est un décor, un fond de tableau qui met en valeur le sujet traité. Pour Patinir, le sujet est prétexte à la création de paysages fantastiques, d’arborescence minérale, de noces ininterrompues du ciel et d’un océan que l’on devine profond comme ses rêves.
- Dans "le passage du Styx",Charon utilise sa rame comme Patinir son pinceau et nous fait dériver sur un fleuve d’émeraude qui est une invitation au dernier voyage. Au loin,le dôme d’opalescence turquoise nous attire vers une poëtique de l’inconnu, un merveilleux à découvrir.
- Joachim Patinir invente et réinvente un paysage qu’il faut regarder à la loupe pour le voir s’animer d’une vie surprenante,toute de fraicheur et d’adresse qui mêle la cocasserie à la tendresse ; Les personnages de son époque ou d’une autre racontent tous une histoire que l’on ne se lasse pas d’imaginer- Les tableaux de Patinir (ou Patenier) sont autant de livres qui deploient une histoire riche de détails et d’épisodes reliés entre eux par la magie des couleurs et du dessin, car ce peintre a un sens de la composition étonnamment lyrique, la construction de ses tableaux est toujours admirable.- Patinir est un peintre rare, qui pose sur ses toiles une couleur dense, éclatante comme éclairée de l’intérieur, pour donner libre cours à son imagination poëtique.
- Entrer dans l’harmonie du monde idéalisée par Patinir, c’est partir pour un voyage intemporel dans le beau mais également dans un monde d’eau, celui d’avant la séparation des eaux d’un haut de celles d’en bas.
- Une vingtaine de tableaux, la plupart pas signés, et tous peints sur bois, fondent l’oeuvre de Joachim Patinir.
- On ne sait presque rien de Joachim Patinir et, au mystère de l’oeuvre s’associe le mystère du peintre. Il travailla d’abord à Bruges puis, en 1515 fut reçu Franc-Maitre de la guilde d’Anvers. C’est a Anvers qu’Albrecht Dürer fit la connaissance de Patinir. Dürer reconnaissait en Patinir " le bon peintre des paysages",lettres de noblesse pour cette époque ou le paysage était considéré comme un simple élément décoratif du tableau. Dürer précise dans son journal qu’il emprunta des couleurs à Patinir et lui donna , en échange, des tableaux et des gravures. Il fit également deux portraits de patinir,une gravure et une pierre noire.
- Vous pouvez découvrir les tableaux de Joachim Patinir sur de nombreux sites internet ou dans les musées du monde, si vous voyagez.



Dans la même rubrique

Tous les articles publiés dans cette rubrique

1 / 4 next